#beautychallenge21 | jour 05

Sunday, December 04, 2016 | #beautychallenge21

JOUR 05

J’ÉDITE MON DRESSING

 

Alors oui, puisqu’on en parle dans le livre (21 jours pour être au top, pour ceux qui n’auraient pas suivi), je n’ai pas de dressing à proprement parler. 

Mes vêtements, chaussures et accessoires sont répartis entre :

- une penderie (pour les manteaux, vestes, blousons, chaussures, robes, sacs) avec deux grandes étagères au-dessus pour les pulls, ainsi que chaussures que je garde dans leur boite pour la prochaine saison.

- une commode (pour les sous-vêtements, t-shirts, jupes ; un petit tiroir est consacré aux lunettes de soleil, un autre aux affaires de sport).

- un tiroir dans une autre commode sous la télé (pour les jeans et hauts que je mets le plus souvent). - une étagère dans l’entrée pour les chapeaux.

- une boite à bijoux (pour les bijoux - non, sans blague ?).

Le tout est bien rempli.

Hé bien quelque chose me dit qu’après cette étape du challenge, j’aurai un peu de place libre ! Car le but de cet étape est d’appliquer le less is more que j’apprécie vestimentairement… à mon dressing. Autrement dit : faire le tri par le vide. Et le tri impitoyable, de façon à ce que ne restent que des pièces « potentiellement compatibles entre elles ».

On balance/donne/vend donc tout ce qui est : importable parce que ça ne va avec rien, importé depuis trois siècles et demi, trop vieux, trop petit. Tant pis pour la valeur sentimentale ou le coup de coeur qui a motivé l’achat et qui n’a visiblement pas suffi à me faire porter le-dit achat.

Quant aux fringues qui restent (en toute logique, elles comprennent les basiques du jour 04, ainsi que les fringues compatibles entre elles), on en prend soin. On rase les bouloches des pulls, on recoud les boutons s’il le faut, on repasse correctement, on pose sur des cintres en bois.

J’avoue que j’appréhendais cette étape dans le sens où je suis du genre à garder les choses parce que je les aime, même si je ne les porte pas. Ou à garder les choses que je n’aime plus trop parce que peut-être un jour je les porterai (parfois j’ai tellement la flemme de repasser que je me retrouve sans rien à mettre, du coup un t-shirt que je n’aime pas fait l’affaire, surtout s’il y a un pull par dessus). Résultat voilà, je garde des trucs qui ne me servent pas et ça prend de la place.

Suite au tri, effectivement mes espaces de rangement sont plus aérés, et au final, ça fait du bien !

dressing update


All black everything

Friday, December 02, 2016 | Mode

total look black blog

kimono : Mango | pull / sweater : Claudie Pierlot (old) | jeans : IRL by showroomprive | mitaines / fingerless gloves : Jean Louis Scherrer | bottines / boots* : Chloé

Total look noir aujourd'hui, on ne se refait pas ! Quand j'ai commandé ce kimono c'est comme ça que je me voyais le porter ; j'adore son style mi-folk mi-rock qui me permettra de l'associer à pas mal de tenues différentes.

Sinon dans la série des trucs qui ne servent à rien et que j'aime quand même, les mitaines sont en bonne place ; cela fait longtemps que j'en voulais une paire et j'ai craqué pour ce modèle sur showroomprive il y a quelques semaines. Alors non, elles ne protègent pas trop du froid ou des microbes dans les transports, mais esthétiquement je les adore (et je porte de vrais gants maintenant qu'il fait froid) !

Et puisque je parle de showroomprive, je n'avais pas présenté ce jean dans ma sélection de la collection IRL car j'avais préféré me limiter, mais franchement, il est TOP ! Taille haute, un peu effiloché en bas, longueur parfaite pour être porté avec des bottines et ultra confortable. Pour 30€ c'est un vrai bon plan.

total look black

total look black

 

sp


J'ai testé : le tir (avec un pistolet et des vraies balles)

Wednesday, November 30, 2016 | Divers

j'ai testé le tir au pistolet blog

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’une activité que j’ai testée il y a quelques semaines : le tir. Pas l’activité la plus girly qui soit a priori, et pas franchement l’idée qu’on se fait d’une matinée père-fille classique, mais voilà, mon père fait partie d’un club de tir dans le Loiret et à force qu’il m’en parle, j’ai eu envie d’essayer.

Je ne m’attarderai pas sur les détails techniques, je n’y connais rien, tout ce que je peux vous dire c'est que l'arme était un Hämmerli SP20 fabriqué en Allemagne... Mais je voulais plutôt vous donner mon ressenti sur cette nouvelle expérience.

Et c’est simple, j’ai adoré ! 

baptème tir hammerli sp20 blog

Déjà niveau sécurité, rien n’est laissé au hasard. Casque anti-bruit, lunettes de protection (pour m’être pris une douille chaude sur le poignet - et ça surprend - je suis contente d’avoir eu mes lunettes au cas où !). L’arme doit toujours être dirigée vers la cible, jamais vers les gens, tous les tireurs partent en même temps vérifier leur cible et attendent que tout le monde soit retourné à sa place pour tirer de nouveau...

Moi qui suis quelqu’un de plutôt calme et posé naturellement, j’ai apprécié la concentration que cela demande, le fait de contrôler sa respiration, d’être assez délicat dans ses gestes pour ne pas faire bouger le pistolet au moment du tir et que la balle atteigne la cible (ou pas, malgré ma bonne volonté !)… Il faut dire qu'à 25 mètres de la cible, tu bouges d'un centimètre et ta balle est dans le décor.

A aucun moment je n’ai eu l’impression de me défouler ou de ressentir une quelconque « puissance » du fait de tenir une arme à feu. L’expérience n’avait vraiment rien de malsain, au contraire. J'ai finalement très peu pensé à la dangerosité de l'arme que j'avais dans les mains, car j’étais dans la concentration et l’application des conseils qui m’étaient donnés, et pour une première fois je m’en suis plutôt pas mal sortie (j’ai marqué mes impacts de balles avec des gommettes roses). Par contre, je ne vous raconte pas la fatigue à la fin ! Je m’étais tellement bien concentrée que ça m’a vidée de mon énergie !

baptème tir blog


[déco] 6 lampes design pour un intérieur épuré

Tuesday, November 29, 2016 | Shopping

Bonjour ! Aujourd'hui on se retrouve avec une sélection de lampes claires pour celles qui, comme moi, aiment les intérieurs épurés. Dans mon appartement, il y a majoritairement du blanc (à part mon canapé et le plan de travail de la cuisine qui sont gris, tout est blanc !) et des meubles sans fioritures, mais j'aime bien apporter des petites touches de fantaisie grâce à la déco, et une lampe design est toujours parfaite pour cela.

Je vous ai donc préparé une sélection de six lampes qui, en plus d'être pratiques, font une déco très sympa.

lampes design vibertlampe à poser Bulb Ingo Maurer | lampe de table Honeymoon Kundalini | lampe à poser Floglia Martinelli | lampe à poser Waaf | suspension Hoppy Dark | applique Le Soleil Foscarini

 

as


#beautychallenge21 | jour 04

Sunday, November 20, 2016 | #beautychallenge21

JOUR 04

JE DÉFINIS MES BASIQUES

 

Définir mes basiques, c’est quelque chose que j’ai fait depuis pas mal de temps, puisque mes looks quotidiens sont composés en grande partie de basiques. Cela dit, ce chapitre est une bonne occasion de lister clairement quelles sont les pièces de mon dressing qui sont mes « must have » et dont je ne saurais me passer.

A quoi reconnait-on un basique ? Il répond aux 5 critères ci-dessous :

beautychallenge21 jour 4

Et après un examen minutieux, voici donc les pièces de mon dressing qui cochent la plupart de ces cases :

 

ACCESSOIRES

- mon sac City Balenciaga.

- mon sac Candide XS Zadig & Voltaire.

- les lunettes de soleil Ray Ban aviator (j’ai revendu celles que j’avais avec les verres miroirs, je vais en acheter une nouvelle paire dans une teinte classique).

- mon collier Fashionology (une petite barre en argent avec une chaîne très fine).

- mon bracelet Hermès.

J'ai écarté de la liste des basiques tous les bijoux fantaisie que je ne porte plus, ma tonne de lunettes de soleil que je ne mets jamais, les sacs à mains dans lesquels je ne peux emporter que le strict minimum et qui demandent une réorganisation complète de ma vie lorsque je les utilise.

 

HAUTS

- ma chemise Maje noire, fluide, décolletée juste ce qu’il faut.

- un sweat à capuche gris bien moelleux.

- des t-shirt et débardeurs blancs, noirs, gris

- des pulls à col rond ou col V (noir, bleu marine, gris).

J'ai écarté les blouses, tops, pulls colorés, achetés pour "mettre un peu de couleur" dans mon dressing mais qui ne me correspondent pas vraiment.

 

BAS

- un slim bleu pas trop délavé (actuellement, un H&M).

- un slim noir (actuellement de chez IRL by showroomprive).

- un slim gris clair (Zara). Et un gris foncé (Reiko).

- un pantalon cargo kaki (Zara).

- un short en jean (H&M).

Pour le coup je n'ai pratiquement que des bas basiques, hormis quelques jupes.

beauty challenge 21 jour 4

CHAUSSURES

- des bottines noires - les Susanna de Chloé.

- des bottines en daim - les Dicker d’Isabel Marant.

- les Stan Smith (j’ai revendu les snake à scratch pour acheter les classiques vertes à lacets).

- une paire de Converse.

- une paire de mocassins Minnetonka.

- une paire d’escarpins noirs.

- mes sandales Kenzo colorées mais épurées.

Pour le coup j'ai écarté beaucoup de paires de chaussures que je ne porte quasiment jamais.

 

VESTES, MANTEAUX

- mon perfecto en cuir Maje.

- une veste en jean (Zara).

- mon trench (Ekyog).

- un manteau noir en laine (Mango).

J'ai écarté mon perfecto rose pâle, mes parkas d'hiver et de mi-saison.

 

Et vous, quels sont vos basiques ? Vous pouvez répondre sur Instagram (ne laissez pas de commentaire ici).


the laid-back girl - Copyright 2010 - 2016